samedi 18 juillet 2009

UGTT: la leçon d'une défection

Pour les démocrates du pays, l’acte d’allégeance que la commission administrative de l’UGTT vient de faire au président sortant sous la forme d’un soutien à sa candidature pour les présidentielles de 2009 est une énième déception ! Non pas que l’on s’attendait vraiment à un autre scénario… Mais force est de constater que les années passent, qu’il y a des évolutions un peu partout dans le monde, souvent des progrès, parfois chez nos voisins proches, et, chez nous, rien ! Toujours la même (mauvaise) comédie ! Pas le moindre grain de sable dans cette mécanique reproduisant le système… Ce qui est, avouons-le, le comble pour un régime qui se fait appeler le « changement » !!

Le soutien de l’UGTT au candidat du RCD est inacceptable pour trois raisons. D’abord, parce que l’histoire de la centrale syndicale (faite de luttes et de sacrifices parfois très lourds pour son autonomie par rapport au pouvoir), et son poids (très important) devraient, en principe, lui éviter de défiler à la suite des organisations de pacotille, en faisant les courbettes de circonstance. Ensuite, parce que tout le monde sait que l’UGTT est traversée par toutes sortes de courants idéologiques et politiques et qu’elle ne peut, pour cela, les ignorer et adopter sans vergogne, tous les cinq ans, la couleur « constitutionnaliste ». Enfin, parce qu’il y a, en principe, au moins, un motif de désaccord profond avec le pouvoir : les militants syndicalistes du bassin minier qui croupissent dans les prisons !!

C’est, toutefois, toujours le même plat que l’UGTT nous sort. Comme pour mieux rappeler aux irréductibles optimistes et incorrigibles idéalistes que, certes, elle dispose d’une petite marge de manœuvre par rapport aux organisations tout à fait satellisées par le pouvoir, mais qu’elle n’est, en fin de compte, que l’un des rouages du système autoritaire dans le pays.

Voilà la leçon définitive que les démocrates tunisiens devront retenir de cette énième défection : pour le tournant démocratique, il ne faudra pas compter sur l’UGTT ! Ce serait top facile… Non ! Seuls les partis de l’opposition démocratique seront à même de porter ce projet. La démocratie ne tombera pas toute seule, tel un fruit mûr, elle ne sera envisageable que par l’action de partis démocratiques forts et unis !

Mohamed Abdelhak

2 commentaires:

omranoo a dit…

Après le soutien de l'UGTT au candidat du RCD pour les prochaines échéances électorales, il serait souhaitable de se poser les questions suivantes:
1/ Quel mobile tellement imparable à telle enseigne que la centrale syndicale fut acculée à faire patte blanche et opter pour ce choix surchargé de signification aussi servile que théruféraire.
2/ Est ce que les poids lourds de la centrale ont 1 seul moment imaginé combien ils se sont ridiculisés pour avoir entériné 1 choix aussi abstrait que cocasse?
3/ Les forces centrifuges colossales qui ont exercé des pressions souterraines sur l'UGTT ont -elles mesuré les dégâts -au niveau de la crédibilité_à l'encontre de la classe ouvrière qui a senti cette odeur nauséabonde de la trahison et de la compromission.
3/Pourrait -on imaginer 1 seul instant l'UMP acculer la CGT ou même la CFDT à s'inféoder à leur candidat quel qu'il soit! n'est ce pas de l'ordre de l'impensable..
On nous rabâche constamment les oreilles avec cette idée leit-motiv de mise à niveau des PME
, 1 certaine mise à niveau de la bonne gouvernance devra d'urgence être mise en chantier afin de mettre notre premier pied sur la voie de la modernité dont des années lumière nous en sépare hélas!!

mohamed a dit…

la dempcratie s'obtient par l'esprit critique et construtif il aurait fallu ajouter à votre article pourquoi des militants croupissent en prison si L'UGTT a pris leur défense en mettant à leur disposition des avocats